La sécheresse des nappes phréatiques, l’inquiétant constat

Chaque année, on peut lire ou entendre dans les médias que les nappes phréatiques sont à un niveau alarmant.

En France, en 2019, la sécheresse a été particulièrement sévère dans de nombreux départements. En effet, plus de la moitié du territoire français est en vigilance sécheresse.

Rivière asséchée

 

Comment fonctionne une nappe phréatique ?

Les  nappes phréatiques sont des zones souterraines remplies d’eau. Cette eau peut provenir de plusieurs sources différentes.

Généralement, elle est alimentée via l’eau de pluie qui tombe. Cette eau va s’infiltrer dans la terre pour rejoindre à plusieurs mètres de profondeur, les réserves d’eau déjà présentes.

Voici un schéma réalisé par http://www.eau-artois-picardie.fr/education-leau-dossiers-thematiques/les-nappes-phreatiques qui explique le parcours de l’eau pour rejoindre les nappes phréatiques.

 

Comment préserver nos nappes phréatiques ?

Certaines zones du pays sont entrées en « sécheresse alarmante ». Il faut dire qu’avec la période caniculaire que nous avons subi ces dernières semaines n’aident les nappes phréatiques à se recharger.

De plus, notre consommation d’eau ne cesse de croître. C’est pourquoi il est recommandé :

  • D’éviter d’arroser son jardin pendant si cela n’est pas de l’eau de pluie récupérée.Arrosage de jardin
  • De ne pas remplir sa piscine avec de l’eau du robinet provenant des sourcesRemplir sa piscine
  • Pour les agriculteurs, ne pas arroser abondamment les champs de bléChamps de blé

 

Ces recommandations interviennent lors des phases critiques ou lorsque la pluie ne tombe plus suffisant. Bien entendu, ces bonnes pratiques sont à appliquer, par tous, au quotidien.

 

L’eau de nos nappes phréatiques est une ressource épuisable et il est important de les protéger.

 

Laisser un commentaire